Langage et rééducation orthophonique : “le chemin entre deux maisons

« explorer une situation pour préciser et confirmer »

Aperçu

Public : professionnels orthophonistes titulaires d’un diplôme universitaire à savoir le certificat de capacités en orthophonie ou un master en logopédie. Formation de première intention.

 

Arguments : La démarche proposée dans cette formation s’adresse à des orthophonistes préoccupés par des patients qui présentent des difficultés de compréhension, d’organisation, de planification plus spécifiquement dans le domaine du langage oral.

 

Le but de la formation vise à soutenir les compétences des professionnels dans leur travail de soin orthophonique auprès de patients présentant des difficultés de langage oral (expression et/ou compréhension).

Durée : 7 heures.

Tarif : 168 €.

Pour prise en charge salarié, voir onglet tarif.

 

Modalité pédagogique : distancielle collective synchrone.

Méthodes pédagogiques : modalité expositive des notions théoriques, modalités affirmative et active pour les ateliers pratiques.

Modalités d’évaluation : évaluation en amont de la formation (recueil des termes du programme à approfondir), pendant la formation (atelier pour permettre des mises en lien), et en fin de formation (évaluation à chaud, avec questionnaire de satisfaction et de connaissances).

 

Nombre de participants : 15 personnes maximum.

Dates : voir les dates dans l’onglet FORMATIONS.

Délai d’accès : à réception du bulletin le bénéficiaire est averti de son inscription puis environ deux mois avant la date, la formation lui est confirmée par envoi d’une convention de formation.

Contact : voir « coordonnées de la formatrice » dans l’onglet CONTACT.

Accessibilité : non concerné.

Programme

1. Objectifs pédagogiques

  • Construire un étayage langagier ajusté au patient.

 

  • Comprendre l’intérêt d’élaborer une situation de rééducation engageant des relations spatiales et temporelles.

 

  • Mettre en pratique un atelier de rééducation où le déplacement des objets est le prétexte pour le patient à préciser et enrichir ses énoncés.

 

  • Appliquer la méthodologie Cogi’Act : faire varier la situation (paradigme) – organiser les actions « avant – après » (syntagme).

 

  • Analyser l’informativité du langage de l’enfant : de quoi il s’agit ? ce dont il s’agit ?

2. La démarche pédagogique

  • en présentiel: Alternance de données théoriques et de travaux pratiques menés sur des temps d’interaction entre participants et avec le formateur. Temps d’interaction lors d’ateliers de réflexion sur la pratique : décrire, extraire, analyser, formaliser.

 

  • en non-présentiel:  mise en action des ateliers de rééducation auprès des patients concernés et écriture d’une situation mettant à distance ce qui s’est passé.

3. Les moyens pédagogiques

  • Moyens techniques : analyses de cas cliniques, documents support à évaluation, ateliers d’appropriation clinique.

 

  • Types de supports remis aux participants : documents sous formes : Word, powerpoint, photos, articles, travail avec du matériel.

4. Déroulement

Matin

– Accueil des stagiaires

– Présentation de Cogi’Act : historique, courant, organisation, fonctionnement ; situer les approches théoriques et cliniques mobilisées par le formateur

– Appropriation d’un travail sur le langage par un atelier spécifique « le chemin entre deux maisons »

o   Axe paradigmatique : prendre appui sur les éléments de la situation

o   Axe syntagmatique : successivité, modification de la successivité

o   Construction d’un étayage langagier de manière constructiviste.

o   Analyse des différents niveaux de langage mobilisés

Après-midi

– Suite appropriation d’un travail sur le langage par un atelier spécifique

o Progression d’une méthodologie : quelles sont les conditions cognitivo-langagières proposées dans la situation pour pouvoir énoncer tel ou tel propos ? mise en valeur du contexte nécessaire à la construction du référent

o Mise en pratique par les stagiaires par petits groupes.

– Apports théoriques portant sur l’élaboration du processus de connaissances, les activités mentales en jeu dans la compréhension et le statut du langage.

– Réaliser des liens avec leur clinique.

5. Évaluation

Cette formation, conformément aux normes RNCQ, donnera lieu à une évaluation pendant la formation et après la formation ; évaluations à chaud ou à froid ; sous la forme de questionnaires, de présentation de documents, de rédaction d’écrits individuels et en groupe.

6. Mots-clés de la formation

activités de rééducation –  langage – étayage langagier – paradigme – syntagme – processus cognitifs – la triade « agir-penser-parler » – fonctionnement de pensée – communication

Les formations Cogi'Act :

Langage et rééducation orthophonique : “le chemin entre deux maisons”  « explorer une situation pour préciser et confirmer »

Quand agir et penser sont liés au dire.