PREL 2021
Premiers Raisonnements et Émergence du Langage :
bilan et rééducation orthophoniques

Aperçu

Public – prérequis : Cette formation est destinée à des professionnels orthophonistes titulaires d’un diplôme universitaire à savoir le certificat de capacités en orthophonie ou un master en logopédie. Formation de première intention.

Arguments : La démarche proposée dans ce stage s’adresse à des orthophonistes accueillant des enfants présentant un développement perturbé du langage, atteint ou non de handicap. Elle est complémentaire à d’autres interventions en orthophonie.

Le but de la formation vise à soutenir les compétences des professionnels dans leur travail de soin orthophonique auprès de jeunes enfants présentant de grandes difficultés.

Les objectifs généraux : Cette formation permettra de comprendre les ancrages théoriques relatives à la méthodologie de l’ajustement orthophonique protologique et langagier et la considérer comme un outil : bilan et compte-rendu (passation structurée et analyse référencée à des travaux développementaux) et projet thérapeutique, de développer des ajustements prélogiques et prélangagiers : notion d’ « étayage cognitif » et de partage de sens, d’analyser sa démarche à partir de situations présentées aux patients et d’articuler cette démarche à celle d’accompagnement parental.

Durée : 63 heures (session 1 : 21h dont 2h en modalité distancielle ; session 2 : 21h dont 2h en modalité distancielle ; session 3 : 21h).

Tarif : 1512€ pour le cycle entier – prise en charge libérale (504€ / session).

Pour prise en charge salarié, voir onglet tarif.

Modalité pédagogique : Présentiel et non présentiel (envoi d’un écrit avant session 1, rédactions à partir de cas et de documents, mise en action et analyse des ateliers de rééducation, des épreuves de bilan). Distanciel : Un accompagnement des participants visera à l’appropriation de la démarche, la mise en pratique des ateliers et l’approfondissement clinique et l’évaluation à froid.

Méthode pédagogique : modalité expositive des notions théoriques, modalités affirmative et active pour les études de cas.

Modalités d’évaluation : évaluation en amont de la formation (recueil de vignette clinique entre autres), pendant la formation (ateliers pour permettre des mises en lien), et en fin de formation (évaluation à chaud, avec questionnaire de satisfaction et de connaissances).

Nombre de participants : 25 personnes maximum.

Dates et lieu : voir dans l’onglet Formations.

Délai d’accès : à réception du bulletin le bénéficiaire est averti de son inscription puis environ deux mois avant la date, la formation lui est confirmée par envoi d’une convention de formation.

Contact : coordonnées formatrice.

Accessibilité : lieu accessible aux PMR.

Programme

1. Objectifs pédagogiques

Au terme de la formation, les orthophonistes seront en mesure de comprendre les ancrages théoriques relatives à la méthodologie de l’ajustement orthophonique protologique et langagier et la considérer comme un outil : bilan et compte-rendu (passation structurée et analyse référencée à des travaux développementaux) et constitutive d’un projet thérapeutique. Cette formation permettra de développer des ajustements prélogiques et prélangagiers : notion d’«étayage cognitif» et de partage de sens, d’analyser sa démarche à partir de situations présentées aux patients et d’articuler cette démarche à celle d’un accompagnement parental.

CONNAÎTRE :

  • De comprendre l’importance des processus de répétition, d’imitation, d’anticipation – rétroaction et d’abstraction dans le développement des creusets cognitivo-prélinguistiques.
  • D’associer le développement des conduites protologiques, préphysiques et symboliques avec le développement du langage observé pendant la période  de l’explosion lexicale.

 

COMPRENDRE :

  • De différencier des conduites où l’objet est utilisé pour agir de celles où l’objet est considéré comme appui pour penser et parler.
  • De différencier les différentes conduites significatives de la construction des creusets cognitivo-prélinguistiques.
  • Donner des exemples correspondant à des mobilisations d’intérêts cognitifs différents.
  • D’appréhender la méthodologie bilan et rééducation -dans ses aspects cliniques et théoriques.

 

APPLICATION :

  • De se donner les conditions d’observation de conduites de patients dans des situations à suggestion heuristique ou symbolique.
  • De pratiquer des observations de conduites de patients.
  • De pratiquer les différentes étapes de la méthodologie.

 

ANALYSER  :

  • Analyser les conduites recueillies en s’appuyant sur les outils proposés en formation.
  • Comparer des conduites de patients entre elles recueillies lors de situations d’observation attentive et dans des conditions similaires.
  • Ses propres conduites cliniques : étayage langagier, ajustement protologique, exercer la mise en place des outils thérapeutiques.

 

SYNTHESE / ÉVALUATION :

  • Rédiger un compte rendu de bilan.
  • Améliorer son approche clinique des enfants en très grandes difficultés de langage et de communication.

 

CRÉATION :

  • Argumenter la nécessité de proposer à un patient l’ajustement orthophonique protologique et langagier comme projet thérapeutique.

2. La démarche pédagogique

  • en présentiel : Alternance de données théoriques et de travaux pratiques menés sur des temps d’interaction entre participants et avec le formateur. Temps d’interaction lors d’ateliers de réflexion sur la pratique : décrire, extraire, analyser, formaliser. Temps de rédaction d’écrits portant sur l’appropriation clinique par le participant des notions abordées lors de présentation de cas d’autres participants.
  • en non-présentiel :  document à envoyer avant la formation ( besoins) ; mise en action des ateliers de rééducation auprès des patients concernés et écriture d’une situation mettant à distance ce qui s’est passé.
  • en non présentiel distanciel : un accompagnement en petits groupes permettra aux participants d’articuler plus précisément la démarche, les ateliers de rééducation à son expérience clinique et de faire des liens avec des situations cliniques spécifiques.

3. Les moyens pédagogiques

– Moyens techniques : analyses de cas cliniques, présentation de vidéos, documents support à évaluation, ateliers d’appropriation clinique.

– Types de supports remis aux participants : documents sous formes : Word, powerpoint, photos, articles, travail avec du matériel. 

4. Déroulement

En session 1 : Les expériences des professionnels seront des appuis cliniques introduisant la réflexion théorique sous-tendant la triade « agir-penser-parler », constitutive de la méthodologie (bilan et rééducation). À l’aide de supports (grilles indicatives et vidéo) il sera proposé d’analyser la construction du rapport aux choses des enfants ainsi que leur rapport au langage. Ce dernier est considéré dans sa dimension d’outil structurant une pensée, et d’outil symbolique de communication. Il sera présenté un outil/bilan pour conduire une évaluation de type observation attentive concernant le développement des creusets cognitivo-prélinguistiques du jeune patient.

En session 2 : Les observations des participants seront analysées et permettront de repérer les intérêts cognitifs des patients : statut de l’objet, relations entre objets (protologique, spatiales, prélogique, prénumérique, préphysiques), existence d’enchaînements causaux et temporels. La méthodologie de l’ajustement orthophonique protologique et langagier sera présentée, ancrages constructiviste et interactionniste, et mise en pratique lors d’ateliers en petits groupes. Ses conditions cliniques seront discutées. 

En session 3 : L’analyse de protocoles de patients (conduites langagières et conduites “avec les mains”) permettra d’approfondir les aspects théoriques du développement protologique et langagier de l’enfant vus en session 1. Ce temps de travail à partir de différents supports pédagogiques (supports écrits et vidéos) sera également prétexte à une méta-analyse des conduites de l’orthophoniste. Un travail sur la rédaction du compte–rendu de bilan sera proposé. Le retour aux parents sera réfléchi et discuté en lien avec les intérêts cognitifs du patient. Une réflexion sur la posture clinique thérapeutique inscrivant le parent comme partenaire sera proposée.

5. Évaluation

Cette formation, conformément aux normes RNCQ, donnera lieu à une évaluation en amont de la formation, pendant la formation et après la formation ; évaluations à chaud ou à froid ; sous la forme de questionnaires, de présentation de documents, de rédaction d’écrits individuels et en groupe.

6. Mots-clés de la formation

activités de rééducation – troubles du langage associés ou non à handicaps – creusets cognitivo-langagiers – processus cognitifs – bilan des premiers raisonnements – trouble de la compréhension – la triade « agir-penser- parler »

Les formations Cogi'Act :

1. Formations de 1ère intention

Quand agir et penser sont liés au dire.