Triade agir / penser / parler et difficultés de compréhension

Cette formation est au catalogue du groupe Cogi’Act, depuis 2021 et est animée par MS Formation. Elle a été dispensée en intra en France et en Suisse auprès de 108 professionnels orthophonistes.

Présentation mise à jour le 21 novembre 2021.

Aperçu

Public : professionnels orthophonistes titulaires d’un diplôme universitaire à savoir le certificat de capacités en orthophonie ou un master en logopédie. Formation de première intention.

Prérequis : aucun.

Les objectifs généraux : Cette formation permettra à l’orthophoniste d’interroger les difficultés de compréhension globale des patients sous l’angle d’une difficulté de mobilisation « du penser, comprendre, parler, communiquer » et par conséquence de mobilisation de la dimension symbolique/noétique du langage. 

Durée : 14 heures – 1 session de 2 journées. Horaires du jeudi 9h/ 13h – 14h/17h30 (pauses de 15 minutes matin et après-midi) ; horaires du vendredi  8h30/ 12h30 – 13h30/17h( (pauses de 15 minutes matin et après-midi).

Tarif :  336€ professionnel en libéral.

Pour prise en charge salarié, voir onglet tarif.

Modalité pédagogique : présentielle. 

Méthodes pédagogiques : modalité expositive des notions théoriques, modalités affirmative et active pour les ateliers pratiques. association de méthodes affirmative (exposés théoriques), interrogative et active (témoignages de professionnels, analyse de cas concrets – papier ou video- ). Elles visent à favoriser le questionnement, permettre l’appropriation théorique et clinique, adapter la prise en soin des patients et l’accompagnement des parents.

Afin de donner à chaque participant les chances de poursuite de la formation, le prestataire s’enquiert :

  • au début de la formation, des problèmes éventuels rencontrés par les stagiaires pouvant le cas échéant obérer les chances de poursuite de sa formation.
  • en fin de journée 1 des difficultés et ressentis des participants

Modalités d’évaluation : Cette formation, conformément aux normes RNCQ, donnera lieu à une évaluation en amont de la formation (vignette clinique), en fin de formation (questionnaire en ligne de satisfaction et de connaissances avec QCM et rédaction de réponses à des questions portant sur des situations cliniques. Questionnaire à froid. Remise d’une attestation d’assiduité et de fin de formation.

Nombre de participants : 30 personnes maximum.

Dates et lieu : voir sur le site;

Délai d’accès : à réception du bulletin le bénéficiaire est averti de son inscription puis environ deux mois avant la date, la formation lui est confirmée par envoi d’une convention de formation.

Contact : coordonnées formatrice.

Accessibilité de nos formations aux personnes en situation de handicap : Si vous êtes en situation de handicap, vous pouvez être amené à avoir besoin d’un accompagnement spécifique ou d’une aide adaptée.
Afin d‘organiser votre venue dans les meilleures conditions et de nous assurer que les moyens de la prestation de formation peuvent être adaptés à vos besoins spécifiques, vous pouvez contacter le formateur responsable de votre formation.

Programme

1. Objectifs pédagogiques

  • Articulation théorico-clinique :

– Appréhender les difficultés de compréhension générale rencontrées par les patients en orthophonie sous l’angle d’une difficulté de mobilisation de la dimension sémiotique du langage (dimension noétolinguistique).

– Interroger la compréhension comme une recherche de raisons et une recherche de termes appropriés pour les exprimer.

  • Approche clinique :

– Distinguer des conduites de patients significatives d’une approche statique/ perceptive des objets, situations, savoirs, énoncés ou significatives d’une approche dynamique/ relationnelle.

– Développer un intérêt clinique à la méthodologie de rééducation du groupe Cogi’act

2. La démarche pédagogique

  • en présentiel : Alternance de données théoriques et de travaux pratiques menés sur des temps d’interaction entre participants et avec le formateur. Temps d’interaction lors d’ateliers de réflexion clinique.
  •  en non-présentiel :  document à envoyer avant la formation.

3. Les moyens pédagogiques

Moyens techniques : analyses de cas cliniques, présentation de vidéos, documents support à évaluation, ateliers d’appropriation clinique. travail avec du matériel.

 

Types de supports remis aux participants : Documents théoriques composés d’éléments théoriques ; de présentation de cas, de grille d’analyse des conduites des patients avec les objets, document indicatif de données théoriques illustrées,. Document permettant une appropriation régulière du contenu de la formation.

PowerPoint élaboré par la formatrice reprenant les vignettes demandées avant la formation et appui tout au long de la formation. Photos présentant un déroulement de rééducation. Synthèses d’articles.  Bibliographie.

4. Déroulement

Journée 1matin :

Accueil : Analyse des préoccupations cliniques des participants (document avant la formation) ; Objectif : Appréhender les difficultés de compréhension générale rencontrées par les patients en orthophonie sous l’angle d’une difficulté de mobilisation de la dimension sémiotique du langage (dimension noétolinguistique).

  • Introduction à l’analyse des conduites de langage et de raisonnement pour une distinction entre une approche statique ( reproduction/ copie) d’une approche en terme de mises en relations..

Méthodes expositive et expérientielle

 

Objectif : Appréhender les difficultés de compréhension générale rencontrées par les patients en orthophonie sous l’angle d’une difficulté de mobilisation de la dimension sémiotique du langage (dimension noétolinguistique).

Exposé concernant des sous-bassement théoriques de la formation concernant

  • les deux dimensions de l’activité de penser à savoir «  cerner les choses » et «  comprendre leur enchaînement », l’articulation de ces deux dimensions permet la construction de sens.
  • comment le jeune enfant développe son rapport aux objets et son rapport au langage : notion de creusets cognitivo- prélinguistiques.

Méthode expositive

 

Journée 1 après-midi

Objectif : Interroger la compréhension comme une recherche de raisons et une recherche de termes appropriés pour les exprimer.

Exposé concernant les appuis théoriques :

  • « Connaître n’est pas simplement contempler, imaginer ou se représenter l’objet ; connaître exige une action sur l’objet pour le transformer et pour découvrir les lois qui régissent ses transformations » Z. Ramozzi-Chiarottino
  • les difficultés de mobilisation des relations logiques, causales, spatiales, temporelles entre les choses et les situations nécessaires pour maîtriser les diverses dimensions du langage sont « en panne ».

Méthode expositive

 

Objectif : Distinguer des conduites de patients significatives d’une approche statique/ perceptive des objets, situations, savoirs, énoncés ou significatives d’une approche dynamique/ relationnelle

  • Atelier d’appropriation des savoirs en petit groupe : mises en perspective avec les expériences cliniques des professionnels. 

Méthode expérientielle

Clôture de la journée 1: Tour de table pour requérir les difficultés et ressentis des participants

 

Journée 2

Journée 2 matin

Traitement des difficultés et des ressentis = le prestataire précise et propose des réponses ainsi que des solutions face aux ressentis

Objectif : Distinguer des conduites de patients significatives d’une approche statique/ perceptive des objets, situations, savoirs, énoncés ou significatives d’une approche dynamique/ relationnelle

Exposé explorant les points suivants :

  • Comment cet acte qui engage une relation entre désigner des choses du monde et en montrer un état ou un processus est en ‘panne’ chez ces patients ; ce qui les conduit à rechercher de l’identique, du connu-semblable, au mieux du commun. Objets, situations, énoncés sont exercés dans un usage direct, ne sont pas envisagés sous la ‘propriété triadique « réfléchi /transformé/signifié ». Ils sont envisagés sous la propriété diadique « agi/dit » sans espace pour le «  ça dépend ». On notera des difficultés à aller au-delà de la dimension référentielle du langage. Le patient peut faire des apprentissages mais il ne peut les élaborer en outils de pensée. 

Méthode expositive

  • Atelier d’appropriation des savoirs avec mises en articulation avec des exemples cliniques issus de situations de bilan logico-mathématiques, de langage oral et de langage écrit. 

Méthode expérientielle

Journée 2 après-midi

Objectif : Développer un intérêt clinique à la méthodologie de rééducation du groupe Cogi’act

  • Exposé des principes de la méthodologie de rééducation Cogi’act
  • Discussion permettant l’appropriation

Méthodes expositive et expérientielle

 

Évaluation : Questionnaires de satisfaction et de connaissances.

5. Évaluation

Cette formation, conformément aux normes RNCQ, donnera lieu à une évaluation en amont de la formation (vignette clinique), pendant la formation et après la formation (document à modalité formative, questionnaire de satisfaction et de connaissances) ; évaluations à chaud ; sous la forme de questionnaires, de dossier personnel : présentation de documents, rédactions d’écrits individuels et en groupe. Remise d’une attestation de fin formation.

6. Mots-clés de la formation

troubles de compréhension du langage oral et écrit- troubles du raisonnement logico-mathématique- triade « agir/penser/parler- dimension symbolique du langage- fonction noétolinguistique

 

Les formations Cogi'Act :

1. Formations de 1ère intention

Quand agir et penser sont liés au dire.