Compréhension des relations causales et planification (rééducation)

Aperçu

Public : professionnels orthophonistes titulaires d’un diplôme universitaire à savoir le certificat de capacités en orthophonie ou un master en logopédie. Formation de première intention.

Arguments :La démarche proposée dans cette formation s’adresse à des orthophonistes préoccupés par des patients qui présentent des difficultés de compréhension, d’organisation, de planification quel que soit le domaine.

Le but de la formation vise à soutenir les compétences des professionnels dans leur travail de soin orthophonique auprès de patients présentant des troubles de la cognition mathématique et du raisonnement logico-mathématique.

Les objectifs généraux : Cette formation permettra à l’orthophoniste d’interroger les difficultés de compréhension globale des patients sous l’angle des relations cause – conséquence ;  cela dans le but de construire une rééducation axée sur les capacités d’organisation et de planification.

Durée : 35 heures – 2 sessions (soit 1 session de 3 journées ( 21h) et 1 session de 2 journées (14h)).

Tarif :  735€ pour le cycle entier – prise en charge libérale (441€ / session 1 et 294€ / session 2).

Pour prise en charge salarié, voir onglet tarif.

Modalité pédagogique : présentiel et non présentiel (envoi d’un écrit avant session 1, rédactions à partir de cas et de documents, mise en action et analyse des ateliers de rééducation, des épreuves de bilan). 

Méthodes pédagogiques : modalité expositive des notions théoriques, modalités affirmative et active pour les études de cas.

Modalités d’évaluation : évaluation en amont de la formation (recueil de vignette clinique entre autres), pendant la formation (ateliers pour permettre des mises en lien), et en fin de formation (évaluation à chaud, avec questionnaire de satisfaction et de connaissances)

Nombre de participants : 25 personnes maximum.

Dates et lieu : voir dans l’onglet Formations.

Délai d’accès : à réception du bulletin le bénéficiaire est averti de son inscription puis environ deux mois avant la date, la formation lui est confirmée par envoi d’une convention de formation.

Contact : coordonnées formatrice.

Accessibilité : lieu accessible aux PMR.

Programme

1. Objectifs pédagogiques

Au terme de la formation, les orthophonistes seront capables de :

comprendre en quoi les relations cause-conséquence sont importantes dans la mise en place de la planification, dans le développement des connaissances chez l’enfant et leur appropriation des savoirs scolaires.

– comprendre l’intérêt de prendre en compte les relations de cause-conséquence dans la démarche rééducative.

 

CONNAÎTRE :

  • la différence entre action directe – action indirecte, 
  • ce qu’est comprendre : les deux activités de la pensée dans cette activité mentale, 
  • les différents niveaux de causalité : d’une centration sur l’objet à une centration sur la transformation
  • les niveaux d’implicite (statut du langage).

 

COMPRENDRE :

  • la différence entre des conduites où l’objet ou le concept sont utilisés pour agir de celles où l’objet ou le concept sont  considérés  comme appui pour penser et parler, ainsi que les situations où l’enfant prend appui sur les propriétés physiques des objets et les propriétés des mises en relation entre objets, dans le cadre de l’élaboration d’un projet planifié.
  • le lien entre la planification, la flexibilité mentale (notion d’ajustement) et le développement de la causalité chez l’enfant.

 

APPLIQUER :

  • les conditions d’observation de conduites de patients dans des situations rééducatives et des situations de bilan par le biais de supervision en petits groupes
  • les différentes étapes de la méthodologie au travers de situations rééducatives. 
  • et exercer  la situation d’observation de compétences.
  • et pratiquer les ateliers développés au cours de la formation. 

 

ANALYSER :

  • et comparer des conduites de patients entre elles, recueillies lors de situations d’observation attentive, en situations rééducatives et en bilan. 
  • et élaborer des hypothèses entre rapport aux choses et rapport au langage, sur les modalités de compréhension du patient, sur l’utilisation de son lexique … mobilisant des coordinations mentales.
  • ses propres conduites cliniques : lors d’étayage langagier, d’ajustements , et sa capacité à exercer la mise en place des outils thérapeutiques.

 

ÉVALUER pour :

  • améliorer son approche clinique des enfants, des adolescents et des adultes en grandes difficultés de compréhension, de raisonnement et de langage.

2. La démarche pédagogique

  • en présentiel : Alternance de données théoriques et de travaux pratiques menés sur des temps d’interaction entre participants et avec le formateur. Temps d’interaction lors d’ateliers de réflexion sur la pratique : décrire, extraire, analyser, formaliser. Temps de rédaction d’écrits portant sur l’appropriation clinique par le participant des notions abordées lors de présentation de cas d’autres participants.
  •  en non-présentiel :  document à envoyer avant la formation (besoins) ; mise en action des ateliers de rééducation auprès des patients concernés et écriture d’une situation mettant à distance ce qui s’est passé.

3. Les moyens pédagogiques

Moyens techniques : analyses de cas cliniques, présentation de vidéos, documents support à évaluation, ateliers d’appropriation clinique.

 

Types de supports remis aux participants : documents sous formes : Word, powerpoint, photos, articles, travail avec du matériel.

4. Déroulement

Session 1 : En amont de formation, un écrit à propos de la définition du lien cause-conséquence sera demandé aux participants. Partant de cet écrit, le formateur explicitera différents points théoriques sur les activités de pensée dans l’acte mental de compréhension, la construction du lien cause-conséquence dans le développement cognitif et les liens avec le langage (lexique causal, temporel et dimensions référentielle et inférentielle). Seront ensuite présentés différents ateliers de rééducation, construits grâce à la méthodologie Cogi’Act et s’appuyant sur des notions impliquées dans les liens cause-conséquence : la capacité d’organiser ses actions, la capacité de transformation des objets, des actions et les conséquences de ces transformations, donc sa capacité à planifier ses actions en fonction d’un but et à se réajuster.

 

Session 2 : Après un temps de retour d’expériences, le formateur proposera une épreuve complémentaire au bilan orthophonique, c’est une situation spécifique dite “d’observation de compétences” (la notion de “compétences” sera définie, afin de la différencier des capacités et des savoirs académiques et culturels). L’analyse de différents protocoles écrits permettra aux stagiaires d’expérimenter cette épreuve et d’élaborer des hypothèses quant aux capacités d’organisation, de coordination de savoirs et de relations et quant à la mobilisation des processus d’anticipation et de rétroaction en tenant compte de contraintes du réel, physiques ou culturels,  pour atteindre un but. Les participants élaboreront des projets  de rééducation différents selon l’approche mobilisée par le patient : perceptive /évocation/transformation . 

5. Évaluation

Cette formation, conformément aux normes RNCQ, donnera lieu à une évaluation en amont de la formation (vignette clinique), pendant la formation et après la formation (document à modalité formative, questionnaire de satisfaction et de connaissances) ; évaluations à chaud ; sous la forme de questionnaires, de dossier personnel : présentation de documents, rédactions d’écrits individuels et en groupe. Remise d’une attestation de fin formation.

6. Mots-clés de la formation

planification – flexibilité mentale – relation cause-conséquence – compréhension- 

Les formations Cogi'Act :

1. Formations de 1ère intention

Quand agir et penser sont liés au dire.