Analyse de Pratiques Rééducatives LogicoMathématiques : amélioration clinique

Présentation mise à jour le 5 septembre 2021.

Aperçu

Public concerné : Cette formation s’adresse exclusivement aux orthophonistes ou logopèdes diplômés ayant suivi une formation Cogi’Act : PAR2L ou DPAL ou PREL

Prérequis : aucun.

Arguments : La démarche proposée dans cette formation s’adresse à des orthophonistes pratiquant des rééducations logicomathématiques auprès de différents patients de réfléchir ensemble aux problèmes posés par chacun dans le cadre de leur exercice, et d’inscrire ces difficultés dans des réflexions théoriques et pratiques.

Le but de la formation vise à soutenir les compétences des professionnels dans leur travail de soin orthophonique auprès de patients présentant des troubles du raisonnement logique et du calcul quels que soient leur âge et leurs troubles associés.

Les objectifs généraux : Cette formation permet :
– de repérer et d’analyser les indices pouvant faire obstacle au projet thérapeutique
– d’élaborer en commun des situations adaptées de rééducation et d’accompagnement parental
– de faire des liens entre les données théoriques récentes et les difficultés observées chez les patients.

Durée : variable suivant les groupes de 7h à 18h réparties en 1, 2, 3 ou 4 sessions

Coût : 27€ de l’heure (libéral et salarié)

Modalité pédagogique : présentiel + travaux préparatoires et questionnaires

Méthode pédagogique : interrogative et active

Nombre de participants : 10

Dates et Lieu : voir les dates dans l’onglet Formations

Délai d’accès : à réception du bulletin le bénéficiaire est averti de son inscription puis deux mois environ avant la date, la formation lui est confirmée par envoi d’une convention de formation.

Contact : voir les coordonnées du formateur en fonction de la ville.

Accessibilité : salle adaptée PMR; adaptation handicaps visuels.

Programme

1. Objectifs pédagogiques

Objectif « Bilan » : Analyser et Comparer : les conduites logico-mathématiques du patient (aspect logique, aspect numérique), et les liens entre langage spontané, les conduites avec les objets et/ou et les conduites logicomathématiques .

 

Objectif « Méthodologie » : Appliquer : utilisation de n’importe quelle activité ludique à des fins de raisonnement, création de situations permettant de confronter les états et les transformations de toute situation, de les lier sous l’angle à la fois de la causalité, de la temporalité et de la spatialité, sollicitations en vue de faire émerger chez le patient un langage permettant à la fois de dénommer, décrire, constater, différencier, choisir, questionner, affirmer, confirmer, infirmer, objectiver, argumenter …

2. La démarche pédagogique

  • en présentiel :

Alternance de données théoriques et de travaux pratiques menés sur des temps d’interaction entre participants et avec le formateur :

    • Analyse des expériences auprès de patients envoyées au formateur avant la formation.
    • Analyse de situations rapportées par les professionnels en interaction
  • en non-présentiel

*avant la formation, envoi par les stagiaires d’une vignette clinique qu’ils exposent en quelques lignes ;
* quand cette formation se déroule sur plusieurs sessions, entre les sessions : appropriation des points étudiés durant la session et envoi à la formatrice des expériences, observations, questionnements ;

3. Les moyens pédagogiques

Moyens techniques :

  • atelier d’appropriation clinique et de bilan : travail avec du matériel apporté par le formateur.
  • Analyse des expériences auprès de patients envoyées au formateur avant la formation.

 

Types de supports remis aux participants :

  • remise de documents sous forme de power-point, sous forme de cas cliniques, sous forme de textes contenant des données théoriques,
  • bibliographie

4. Déroulement

Avant la session, travail en non présentiel :

Envoi par les stagiaires d’une vignette clinique, qu’ils exposent en quelques lignes :

Les masses horaires ne sont pas déterminées à l’avance puisque les contenus sont définis par le contenu des cas envoyés par les participants. 

 

Déroulement de  la session, travail en présentiel

Le travail d’analyse clinique prend appui sur les situations apportées par les participants, le déroulement suit l’ordre suivant :

 

Objectif « Bilan » : Analyser et Comparer les conduites logico-mathématiques du patient (aspect logique, aspect numérique), et les liens entre langage spontané, les conduites avec les objets et/ou et les conduites logicomathématiques.

  • présentation de la vignette clinique ou du point à éclaircir ;
  • apport théorique suivant les cas et/ou adaptation méthodologique ;
  • analyse des conduites du patient et de la posture de l’orthophoniste ;

 

Objectif « Méthodologie »  : Appliquer : utilisation de n’importe quelle activité ludique à des fins de raisonnement, création de situations permettant de confronter les états et les transformations de toute situation, de les lier sous l’angle à la fois de la causalité, de la temporalité et de la spatialité, les sollicitations en vue de faire émerger chez le patient un langage permettant à la fois de dénommer, décrire, constater, différencier, choisir, questionner, affirmer, confirmer, infirmer, objectiver, argumenter …

  • élaboration de pistes d’ajustement orthophonique pour la rééducation à venir ou pour compléter l’investigation.

Ce schéma se répète autant de fois qu’il y a de vignettes cliniques présentées lors de la session

 

Au cours des journées de formation, en fonction des  situations et conduites de patients  présentées par les professionnels et de leurs analyses,   les contenus porteront sur :

– la notion d’invariants dans les actions du patient ;

–  la différenciation entre les structures logicomathématiques et les structures infralogiques et les différentes formes d’abstractions ;

–  la notion de « rupture de communication » liée à une mobilisation unique de la fonction  indicative du mot ; différencier l’aspect « signification référentielle » du langage de son aspect symbolique ;

– les troubles de la fonction noétique du langage à travers les particularités du langage du patient que ce soit dans le langage spontané ou le langage induit à travers les différents tests

– l’utilisation de n’importe quelle activité ludique à des fins de raisonnement

– la création de situations permettant de confronter les états et les transformations de toute situation, de les lier sous l’angle à la fois de la causalité, de la temporalité et de la spatialité.

– les sollicitations en vue de  faire émerger chez le patient un langage permettant à la fois de dénommer, décrire, constater, différencier, choisir, questionner, affirmer, confirmer, infirmer, objectiver, argumenter …

– les troubles de la cognition mathématique : non-entrée dans le nombre, particularités de calcul, mise en place de raisonnement déductif, compréhension de langage spécifique …

Méthodes interrogative et active.

5. Évaluation

Cette formation, conformément aux normes RNCQ, donnera lieu à une évaluation en amont de la formation, pendant la formation et après la formation ; évaluations à chaud ou à froid ; sous la forme de questionnaires, de présentation de documents, de rédactions d’écrits individuels et en groupe. Remise d’une attestation de fin formation.

6. Mots-clés de la formation

analyse – expériences – observations – posture thérapeutique orthophonique – liens – raisonnement – langage – ajustement rééducatif

Les formations Cogi'Act :

Analyse de pratiques rééducatives logico-mathématiques

Quand agir et penser sont liés au dire.