APPROPREL Oralité
Approfondissement des pratiques de rééducation des Premiers Raisonnements et de l’Émergence du Langage auprès de jeunes enfants souffrant de troubles du langage oral associés ou non à des pathologies dans le domaine des troubles de l’Oralité

Présentation mise à jour le 5 septembre 2021.

Aperçu

Public : Cette formation est destinée à des professionnels orthophonistes titulaires d’un diplôme universitaire à savoir le certificat de capacités en orthophonie ou un master en logopédie. Formation accessible aux orthophonistes/logopèdes ayant suivi une formation initiale Cogi’Act (PAR2L/PREL). Formation de niveau 2.

Prérequis : aucun.

Arguments et objectif général :

Les orthophonistes sont de plus en plus confrontés dans leur pratique à des demandes de soin concernant des troubles de l’oralité associés ou non à des troubles neurologiques ou à un handicap particulier. La rééducation de tels troubles entre dans le champ de compétences des orthophonistes, selon le décret de compétences des orthophonistes. En effet, l’avenant 16 de la nomenclature propose désormais un bilan spécifique : Bilan des fonctions oro-myo-faciales et de l’oralité (AMO 34), correspondant à un acte dénommé « Rééducation des anomalies des fonctions oro-myo-faciales et de l’oralité » (AMO 13,5). Ce changement de la nomenclature renforce le rôle des orthophonistes dans la prise en charge de ces troubles. Cette formation propose un élargissement des compétences cliniques : elle visera une appropriation de la méthodologie de l’ajustement orthophonique protologique et langagier (démarche PREL : rééducation des premiers raisonnements et du langage) dans le cas d’un patient souffrant de troubles de l’oralité.

Le but de la formation vise à soutenir les compétences des professionnels dans leur travail de soin orthophonique auprès de jeunes enfants présentant des troubles de l’oralité alimentaire.

Durée : 2 sessions de 1 journée chacune, de 7h par jour, à quelques mois d’intervalle

Tarif : 168 euros par session soit au total 336 euros

Modalité pédagogique : présentiel

Méthodes pédagogiques : Méthodes expositive, interrogative et expérientielle.

Nombre de participants : 20 personnes.

Dates et Lieu : voir dans l’onglet Formations.

Délai d’accès : à réception du bulletin le bénéficiaire est averti de son inscription puis deux mois avant la date, la formation lui est confirmée par envoi d’une convention de formation.

Contact : Louise Gendre Grenier, responsable de la formation, formatrice

Accessibilité de nos formations aux personnes en situation de handicap : Si vous êtes en situation de handicap, vous pouvez être amené à avoir besoin d’un accompagnement spécifique ou d’une aide adaptée.
Afin d‘organiser votre venue dans les meilleures conditions et de nous assurer que les moyens de la prestation de formation peuvent être adaptés à vos besoins spécifiques, vous pouvez contacter le formateur responsable de votre formation.

Programme

1. Objectifs pédagogiques

  • Articulation théorico-clinique : connaître et comprendre le développement de l’enfant et notamment le lien main-bouche et les liens entre oralité et ancrage PREL et s’approprier cliniquement ces éléments
  • Bilan :  appliquer les conditions d’observation de conduites de patients dans des situations à suggestion heuristique ou symbolique ET dans des situations de repas ou de temps de travail avec des objets-aliments
  • Méthodologie : Identifier les patients concernés par ce travail et appliquer les étapes de la méthodologie de l’ajustement orthophonique protologique et langagier aux patients porteurs de troubles de l’oralité alimentaire.

2. La démarche pédagogique

  • En présentiel : Alternance de données théoriques et de travaux pratiques menés sur des temps d’interaction entre participants et avec le formateur. Temps d’interaction lors d’ateliers de réflexion sur la pratique : décrire, extraire, analyser, formaliser. Temps de rédaction d’écrits portant sur l’appropriation clinique par le participant des notions abordées lors de présentation de cas d’autres participants.

 

  • En non-présentiel : Avant la formation :recueil des besoins par la présentation par écrit d’un cas clinique et réflexion personnelle présentant les définitions des troubles de l’oralité/des troubles du comportement alimentaire, en préalable à la formation.
  • Entre les jours 1 et 2 : élaboration d’une vignette clinique permettant à chaque participant de s’approprier les contenus du jour 1 et support de travail pour le jour 2.

3. Les moyens pédagogiques

Moyens techniques :

documents-ressources, vidéo

4. Déroulement

SESSION  1 :

Première demi-journée :

Objectif : Articulation théorico-clinique : connaître et comprendre le développement de l’enfant et notamment le lien main-bouche et les liens entre oralité et ancrage PREL et s’approprier cliniquement ces éléments

=> Apports ou rappels théoriques, qui prendront appui sur les cas cliniques des stagiaires. Méthodes expositive et interrogative

– rappel concernant l’observation du très jeune enfant avec la démarche PREL

– quelques notions de phylogénèse et d’ontogénèse concernant les conduites alimentaires

– réflexion à propos de conduites spécifiques dans le cadre de troubles de l’oralité : réfléchir les troubles de l’oralité de l’enfant comme contemporains de difficultés : dans certains cas, à considérer sa main comme outil de transformations, vecteur d’organisations et à développer des relations causales et temporelles. Aucun objet n’est travaillable ni modifiable.

=> illustration du lien main-bouche dans le développement par l’analyse conjointe, chez un enfant tout-venant, de ses conduites : premières mises en lien des conduites de ses mains et des conduites de sa bouche. Méthode expérientielle.

Deuxième demi-journée :

Objectif : Bilan :  appliquer les conditions d’observation de conduites de patients dans des situations à suggestion heuristique ou symbolique ET dans des situations de repas ou de temps de travail avec des objets-aliments.

  • Etude des cas cliniques rapportés par les participants, appui sur le document « PREL document introductif bilan », analyse des actions de ces jeunes enfants à l’aide d’un support tableau.

Méthode expérientielle.

Objectif : Méthodologie : Identifier les patients concernés par ce travail et appliquer les étapes de la méthodologie de l’ajustement orthophonique protologique et langagier aux patients porteurs de troubles de l’oralité alimentaire.

  • Elaboration de pistes de rééducation à partir de cas clinique (cas présenté par un participant ou par le formateur) : prendre appui sur le lien main-bouche pour envisager un projet de rééducation, donc donner les conditions à l’enfant de développer les premiers invariants cognitifs ou prendre appui sur leur construction pour découvrir et expérimenter les aliments, et ainsi développer de nouveaux gestes spécifiques, adaptés aux aliments (ex : mastication), et permettre une meilleure intégration neuro-sensorielle

En fin de journée : distribution de documents-ressources (documents théoriques, document d’appui au bilan et la rédaction du compte-rendu, bibliographie)

En inter-session : ce temps d’inter-session est considéré comme un temps d’appropriation des données théoriques et cliniques des deux jours. Pour ce faire,  Il est demandé aux participants d’élaborer une vignette clinique.

 

SESSION 2 :

Objectif : Méthodologie : Identifier les patients concernés par ce travail et appliquer les étapes de la méthodologie de l’ajustement orthophonique protologique et langagier aux patients porteurs de troubles de l’oralité alimentaire.

Le travail d’analyse clinique prenant appui sur les situations apportées par les participants (et préalablement envoyées au formateur) (la durée consacrée à chaque cas dépendra du nombre de cas apportés par les participants).

Le formateur peut également apporter des cas permettant aux participants de développer davantage leur capacité d’analyse des conduites sur des objets-non-aliments et des objets-aliments.

Méthode expérientielle

 

Evaluation de fin de formation (durée environ 30 minutes)

5. Évaluation

Evaluation en amont de la formation (recueil des besoins par une vignette clinique), et en fin de formation (évaluation à chaud, avec questionnaire de satisfaction et de connaissances)

6. Mots-clés de la formation

Oralité-liens main/bouche-actions-main-aliments, intégration neuro-sensorielle, processus cognitifs, triade « agir-penser-parler » ET « manger ».

Les formations Cogi'Act :

ApproPREL Oralité

Quand agir et penser sont liés au dire.