Image Alt

Confinement Écrans

 / Actualités  / Confinement Écrans

Il faut bien le reconnaître !
Les écrans font écran à la relation et pendant cette période ils ont permis la relation.
Le recours au numérique a permis via différentes plateformes de garder le lien avec la famille, les amis ; de maintenir une activité professionnelle ; de recevoir les travaux préparés pas les enseignants et de leur adresser ceux des élèves ; de consulter son médecin ; de bénéficier de la continuité de soin.
La téléorthophonie en expérimentation restreinte avant le confinement, a pu plus largement être expérimentée, bénéficiant de circonstances diverses d’abord un cadre législatif l’autorisant et du côté des professionnels un cadre d’incertitude financière, un souhait de maintenir le lien thérapeutique, une curiosité de proposer les séances par Visio, l’opportunité de proposer cette modalité de soin à distance, de bonnes conditions techniques tant du côté du professionnel que du côté du patient ; de bonnes conditions cognitives du côté du patient, ; une disponibilité du professionnel et celle du parent…
Ces expériences de téléorthophonie ont été quantifiées, selon leur fréquences, le type de patients, le recueil de satisfaction du professionnel, les aspects matériel et numérique.
Nous retenons que selon les deux sondages effectués courant avril  dont les résultats ont été publiés, la téléorthophonie n’a pas rencontré l’unanimité des professionnels qui ont répondu aux sondages. Quasiment les 3/4 des professionnels  ayant répondu à ces sondages n’ont pas exercé la téléorthophonie (sources FOF: 55% pas dut tout et 16% très peu; sources FNO: 72%)  et ont une opinion négative sur le télésoin.
Il sera intéressant de s’arrêter plus finement sur les raisons invoquées par les professionnels dans le cas de la réalisation du télésoin ou de sa non réalisation, il pourrait y avoir des implications sur la clinique orthophonique.
Si l’on croise les différents articles de ce blog , nous pouvons conclure que les orthophonistes se sont investis pour maintenir la continuité du lien avec leurs patients en utilisant différents média : téléphones , visio, courriels, courriers.. et en utilisant des applications dites rééducatives, dites ludiques, dites pédagogiques ; en suggérant des observations aux parents ou en échangeant à partir de leurs observations ; en soutenant le parent dans la découverte de son enfant , dans l’encouragement de sa capacité à prendre le temps avec son enfant, en soutenant à chaque fois le patient et le parent, en relevant les progrès des enfants, en élaborant avec le parent et le patient différents prétextes où intérêt commun, dialogue, recherches, découvertes , temps pouvaient être partagés …
Les parents ont montré dans cette période combien ils ont su cultiver la relation avec leur enfant, et les bénéfices ont été nets concernant un certain nombre d’enfants en grandes difficultés qui en temps normal se trouvent en multiplicité de prises en charges.( article confinement accélérateur de l’évolution ). Les échanges réguliers avec l’orthophoniste leur ont permis de confirmer leurs compétences parentales. Les parents sont un appui fondamental pour l’efficience du soin orthophonique, il est temps de reconnaître l’accompagnement parental comme partie intégrante du soin orthophonique.

Les formations Cogi'Act

Quand agir et penser sont liés au dire.